Les obligations d’épargne, comme celles du Canada, ne fonctionnent pas de la même façon que les obligations d'État ou de sociétés dont il est question dans le présent article. Votre conseiller financier peut vous aider à choisir les placements qui conviennent le mieux à votre situation
 


Qu’est-ce qu’une obligation?



Les obligations font partie de la catégorie d’actif « titres à revenu fixe ». Lorsque vous achetez une obligation, vous prêtez votre argent à un gouvernement ou à une société pendant une certaine période. En retour, ce dernier ou cette dernière promet de vous verser un taux d’intérêt fixe à certaines périodes et de vous rembourser la « valeur nominale » à l’échéance. La durée d'une obligation varie entre un an et 30 ans. La « valeur nominale » (ou valeur au pair) est la valeur de l’obligation au moment de son émission. Les versements d’intérêts sont établis en fonction de la valeur nominale. Le taux d’intérêt annuel versé est appelé coupon de l’obligation. Par exemple, une obligation dont la valeur nominale est de 1 000 $ et dont le taux d’intérêt est de 5 % donnerait droit à des paiements de coupon de 50 $ par année.


Les obligations comportent-elles des risques?



Les obligations offrent habituellement de meilleurs taux de rendement que les titres à revenu fixe similaires (comme les certificats de placement garanti ou les bons du Trésor) parce que vous prenez plus de risques en prêtant votre argent pendant une plus longue période. Les obligations à très haut rendement sont souvent appelées « obligations de pacotille ». Elles offrent des taux de rendement beaucoup plus élevés, mais peuvent être très risquées et ne comportent aucune garantie que vous récupérerez votre argent.


L’impôt sur le revenu est un autre facteur important à prendre en considération. Les intérêts, les dividendes et les gains en capital sont tous traités de façon différente aux fins de l’impôt et joueront un rôle sur le rendement que vous recevrez de votre placement. Votre conseiller financier peut vous aider à évaluer vos besoins financiers, vos objectifs et votre situation fiscale.
N’oubliez pas que lorsque vous placez votre argent, plus le rendement potentiel est élevé, plus grand est le risque. Un placement offrant un excellent rendement et ne comportant pas de risque, ça n’existe pas. Si vous désirez des rendements plus élevés, vous devez accepter les risques qui les accompagnent.

 

Comment les prix des obligations sont-ils établis?



Il n’est pas facile de comprendre les hausses et les baisses des cours des obligations. Plusieurs types d’obligations sont offerts comportant diverses durées et divers taux d’intérêt. Un conseiller financier peut vous aider à prendre des décisions à propos de l’achat et de la vente d’obligations qui conviennent à votre tolérance au risque et à vos objectifs de placement. Il peut également vous aider à effectuer des recherches sur des sociétés qui évaluent les risques des obligations. Il est important de comprendre les risques encourus avant d’acheter ou de vendre un placement.

 

Comment puis-je gagner de l’argent?



En conservant les obligations jusqu'à leur échéance. Non seulement vous récupérerez le montant de votre placement initial, mais vous recevrez également des versements d’intérêts pendant que vous détenez l’obligation.


En vendant une obligation plus cher que vous l’avez payée. Lorsque les taux d’intérêt baissent, habituellement la valeur d’une obligation augmente. Si vous vendez alors l’obligation, vous pourrez avoir droit à une somme plus élevée que celle que vous avez versée pour l’acheter. Vous aurez également reçu des versements d’intérêts pendant que vous déteniez l’obligation.



Comment puis-je perdre de l’argent?


En vendant une obligation moins cher que vous l’avez payée. Lorsque les taux d’intérêt augmentent, habituellement la valeur d’une obligation diminue. Si vous deviez vendre votre obligation plus tôt pour quelque raison que ce soit, vous pourriez perdre de l’argent.


Lorsque l’émetteur de l’obligation ne peut pas effectuer les versements d’intérêts. Si la société est dissoute, les détenteurs d’obligation ont droit à une partie du solde de l’actif de cette société. Ils passent après les autorités fiscales, les employés et les créanciers, mais avant les actionnaires privilégiés et ordinaires. Vous ne récupérerez peut-être pas la totalité de la somme que vous aurez versée.