Lorsque vous participez au marché boursier, vous avez le choix entre plusieurs types d’actions. Les cours des actions peuvent changer très rapidement et suivre cette volatilité peut exiger beaucoup de temps. Comprendre le fonctionnement de ces types de placement vous aidera à effectuer les bons choix pour votre portefeuille. 
 
En quoi consiste une action ?
Lorsque vous achetez des actions d’une société, vous devenez en partie propriétaire de cette société. Chaque action que vous possédez constitue un droit sur les bénéfices et l’actif d’une société, et vous pouvez avoir le droit de voter lors d’une assemblée des actionnaires.
 
À quel point les actions sont-elles risquées ?
Comparativement aux autres types de placement, les actions peuvent être plus risquées, mais en contrepartie elles peuvent également offrir des rendements plus élevés. La valeur des actions peut fluctuer très rapidement pendant une courte période. Ceci parce que les actions sont exposées à divers risques de marché dont l’importance du marché, la stabilité financière d’une société, la conjoncture économique et l’exposition aux fluctuations dans les valeurs des devises.
 
Comment faire ou perdre de l’argent ?

Dividendes
Si la société réalise des bénéfices et en verse une partie à ses investisseurs, ces versements sont appelés dividendes. La somme que vous recevez dépend du nombre et du type d’actions que vous possédez. Il n’y a aucune garantie que la société versera des dividendes.

Gain (perte) en capital
Si la valeur des actions augmente et que vous vendez vos actions pour une somme supérieure à celle que vous avez versée, vous réalisez un gain en capital. Cependant, si leur valeur chute et que vous les vendez pour une somme inférieure à celle que vous avez versée, vous réalisez une perte en capital.
 
Avant de prendre une décision de placement, vous devez :

  • Comprendre comment fonctionne un placement. Sachez comment les placements produisent un rendement, les risques encourus et les frais associés à ce placement.

  • Comprendre les placements que vous choisissez. Apprenez à connaître le secteur de la société choisie et si cette dernière est prospère. Apprenez à lire les états financiers de cette société avec l’aide de votre conseiller financier ou comptable.

  • Savoir où trouver l’information. Lisez les documents d’information comme le prospectus. Ces documents contiennent des renseignements sur le produit de placement choisi, les risques encourus et l’utilisation de la somme reçue de la vente. Vous pouvez les obtenir auprès de votre conseiller financier, ou vous pouvez les télécharger de SEDAR à www.sedar.com. Vous pouvez également trouver de l’information sur les sociétés que vous choisissez de nombreuses autres sources, mais analysez bien ce que vous lisez et ne fondez jamais vos décisions uniquement sur les sites Web, les courriels non sollicités ou les communiqués de presse des sociétés.
 
Comment acheter ou vendre des actions?

Pour avoir le droit de vendre des titres ou de donner des conseils, une personne ou une société doit être inscrite auprès de la Commission des services financiers et des services aux consommateurs. Un courtier traditionnel donne des conseils et demande une commission pour ses services chaque fois que vous achetez ou vendez des actions. Les investisseurs plus avisés peuvent avoir recours aux services d’un courtier à escompte. Ce type de courtier demande des frais moins élevés, mais ne donne pas de conseils. Cette façon de procéder est plus risquée pour les investisseurs s’ils ne prennent pas le temps de lire et de bien comprendre tous les documents importants associés à ce placement.
 
 
Actions ordinaires et actions privilégiées

De nombreuses sociétés offrent des actions ordinaires et des actions privilégiées. Même si les deux types d’actions vous donnent un droit de participation dans la société, il existe des différences importantes entre les deux.
 

 

Actions ordinaires

Actions privilégiées

Risque et rendement

  • Le risque est plus élevé parce que les cours des actions fluctuent plus. De plus, le rendement potentiel est plus élevé que pour les actions privilégiées.


  • Si la société est dissoute, les détenteurs d'actions ordinaires ont droit à une partie du solde de l'actif de cette société après les détenteurs d'actions privilégiées.


  • Ils n'ont pas de garantie qu'ils pourront récupérer le montant original qu'ils auront placé.
  • Le risque est moins élevé parce que les cours des actions sont plus stables. De plus, le rendement potentiel est moins élevé que pour les actions ordinaires.



  • Si la société est dissoute, les détenteurs d'actions privilégiées ont droit à la valeur nominale de leurs actions et reçoivent leur part du solde de l'actif de la société avant les détenteurs d'actions ordinaires.


  • Ils n'ont pas de garantie qu'ils pourront récupérer le montant original qu'ils auront placé.

Versement de dividendes

Les dividendes peuvent monter ou baisser. Si la société n'est pas prospère, les actionnaires ne recevront peut-être pas de dividendes. Si la société est prospère, ils pourront recevoir des dividendes plus élevés.

Les dividendes sont des versements fixes qui ne changent habituellement pas. Si la société n'est pas prospère, les actionnaires recevront peut-être des dividendes plus tard, si elle le devient.

Droits de vote

Les actionnaires peuvent voter régulièrement sur des questions relatives à la société parce que les actions ordinaires comportent plus de risques. Ils peuvent voter lors des assemblées annuelles, par la poste ou en ligne.

Les actionnaires privilégiés n'ont pas de droits de vote.

          

* Le terme "conseiller financier" utilisé ici désigne généralement un professionnel financier (pouvant inclure les courtiers en placements, les conseillers, les représentants avec privilège de négociation, les représentants en matière de services-conseils et les autres personnes inscrites) et ne constitue pas une catégorie officielle d’inscription. La catégorie officielle d’inscription est plus importante que le titre d’une personne. Vérifiez toujours l’inscription de votre conseiller avant d’investir.