Protégez-vous en apprenant à reconnaître les signaux d’alarme d’une fraude. Si vous répondez « non » à l’une de ces questions, méfiez-vous! Vous pourriez avoir affaire avec un fraudeur.


Renseignez-vous sur la façon de signaler la fraude.


Les fraudeurs aiment se camoufler. Peu importe si votre premier contact se fait au téléphone, par courrier électronique ou en personne, le fraudeur s’évertue à se présenter et à parler comme une personne ordinaire. Il veut devenir votre ami et gagner votre confiance; pour ce faire, il cherche un lien commun, comme un patrimoine familial ou un intérêt commun, afin de montrer son appartenance à votre entourage.


Question : Pouvez-vous confirmer la validité de l’offre auprès d’une source fiable?


Si l’on vous offre des produits, services ou occasions de placement non sollicités, demandez l’avis de votre conseiller financier inscrit, de votre avocat ou de votre comptable, ou encore communiquez avec la FCNB.


Les fraudeurs font souvent la promotion de produits de placement inconnus ou complexes. Il existe une grande diversité de produits financiers sur le marché et certains sont très complexes. Il est facile d’être intimidé ou déconcerté lorsque vient le moment de choisir le produit qui nous convient. Bien des gens s’en remettent à un conseiller financier pour savoir quoi choisir. Les fraudeurs le savent et sont prêts à prendre l’entière responsabilité en ce qui concerne vos décisions et votre argent. N’acceptez pas! Quand il s’agit de l’argent que vous avez durement gagné, assurez-vous d’avoir toute l’information et de bien réfléchir avant de prendre une décision. Ensuite, si vous décidez que vous avez besoin de conseils supplémentaires, assurez-vous de faire affaire avec un professionnel inscrit.


Question : Faites-vous affaire avec une société ou un conseiller inscrit?


Toute personne ou société qui vend des valeurs mobilières ou qui offre des services hypothécaires, des produits d’assurance, des services de pompes funèbres, ou encore qui vend des produits porte-à-porte doit être inscrite auprès de la FCNB ou être titulaire d’une licence ou d’un permis émis par FCNB, sauf si elle est exemptée de cette exigence. Toutefois, il est bon de vérifier avant de faire affaire avec une telle personne ou société. Il suffit de consulter la page sur les règles d’inscription et d’octroi des licences ou de communiquer avec la FCNB au 1 866-933‐2222.


Les fraudeurs soignent leur apparence. Même si les fraudeurs veulent vous faire croire qu’ils sont « simplement des gens ordinaires comme vous », ils s’efforcent d’avoir l’air décontracté, professionnel et prospère. Souvent, ils s’habillent comme s’ils étaient riches et ils travaillent dans des bureaux cossus. Ce que vous avez de mieux à faire c’est de ne pas vous fier aux apparences et d’effectuer des recherches sérieuses avant de débourser le moindre sou.


Question : L’offre de placement est-elle fondée sur des faits?


Si l’offre de placement est fondée sur des « tuyaux mirobolants » ou « d’informations d’initiés », méfiez-vous. Les sources de ce type d’information ont souvent de faux motifs.


Les fraudeurs profitent de vos craintes. Les fraudeurs habiles peuvent faire ressortir vos pires traits de caractère comme la cupidité, la peur et l’insécurité. Ils peuvent exploiter votre crainte de ne pas être en mesure de suivre vos amis au plan financier ou de ne pas avoir assez d’argent pour des projets comme votre retraite ou l’éducation de vos enfants. Les escrocs essaieront de vous faire sentir inadéquat ou même stupide si vous ne les croyez pas ou si vous posez trop de questions. Si vous sentez qu’on exerce une pression sur vous ou que l’on juge vos questions inopportunes, vous ne devriez probablement pas faire affaire avec cette personne. 


Question : Comprenez-vous les modalités du placement, de l’instrument ou des services offerts?


Ne signez jamais un contrat de placement avant de bien comprendre toutes les modalités et obligations du contrat. Lorsque vous signez un contrat, vous êtes tenu de le respecter.


Les fraudeurs mettent l’accent sur le bon côté des choses. Si vous vous fiez à un fraudeur, l’investissement qu’il vous propose semble probablement trop beau pour être vrai. Suivez votre instinct et votre bon sens si vous l’entendez dire des choses comme « le rendement est garanti; il est impossible que vous perdiez de l’argent ». Soyez particulièrement prudent si le vendeur minimise ou nie un inconvénient ou un risque. Méfiez-vous si le vendeur est peu disposé à répondre à vos questions ou à vous remettre des renseignements écrits.


Question : Le risque que vous prenez est-il proportionnel au rendement prévu?


Généralement, le rendement d'un placement à faible risque est comparable au taux de CPG offert par les banques. Si le rendement prévu est plus élevé que ce taux, vous assumez un risque plus élevé. Assurez‐vous de bien comprendre le risque que vous courez et d’être en mesure de vous le permettre.


Les fraudeurs exercent des pressions pour vous faire agir rapidement. N’investissez jamais en vous fiant seulement à des recommandations ou des témoignages, même si ce sont ceux de vos amis. Ne vous laissez pas aveugler par l’enthousiasme ou le charisme du fraudeur. Une bonne dose de scepticisme permet d’éviter bien des maux de tête


Question : Avez-vous pris le temps de réfléchir à votre décision?


Ne vous pressez pas pour prendre des décisions financières et ne signez jamais un document que vous n’avez pas lu attentivement.


Les fraudeurs sont des amis des beaux jours. Avant de mettre la main sur votre argent, le fraudeur est très aimable. Il s’intéresse à vous sans raison particulière. Il rappelle quand il a promis de le faire et il trouve chaque fois le moyen de renchérir sur la qualité du placement qu’il vous propose. Dès que vous avez placé votre argent, le fraudeur coupe graduellement ses liens avec vous jusqu’à ce que vous perdiez complètement contact. À ce moment-là, le fraudeur est probablement parti depuis longtemps avec votre argent. Et si vous essayez par tous les moyens de retirer votre argent du compte ou du placement, le fraudeur aura toutes sortes d’excuses pour expliquer en quoi c’est impossible.


N’hésitez pas à signaler toute activité suspecte.


2015 © Commission des services financiers et des services aux consommateurs