Cybersécurité – Conseil de la semaine

id = "FBMainForm_38110993" action="/cybersecurite.html" method = "post" onsubmit = "return false" >
Cybersécurité – Conseil de la semaine Search  

 
Les témoins de connexion
by FCNB-Fr on 

Les témoins de connexion

 

Désignés en anglais par le terme internet cookies, les témoins de connexion ne sont pas des pâtisseries délicieuses comme pourrait le laisser croire leur nom en anglais. En fait, il s’agit de petits éléments d’information qui sont stockés dans le disque dur de votre ordinateur pour garder en mémoire certaines caractéristiques d’utilisation et qui, dans certains cas, aident le navigateur Web à télécharger plus rapidement le contenu des pages Web.

 

Étant donné que certains navigateurs offrent la possibilité de ne pas enregistrer les témoins, certaines personnes pourraient se poser des questions concernant leur usage. Les témoins sont enregistrés dans votre ordinateur et sont éliminés de temps à autre après une certaine période. Il est toutefois avisé de les effacer manuellement de temps en temps pour aider votre navigateur à continuer à fonctionner rondement et efficacement.

 

Les témoins sont propres aux utilisateurs et aux sites Web également. Ainsi, les témoins dans votre ordinateur ne seront pas identiques à ceux qui sont stockés dans l’ordinateur d’une autre personne. La question qui suscite le plus d’inquiétude est la suivante : les témoins peuvent-ils infecter un ordinateur, leur utilisation étant si répandue? La réponse est non. Les témoins sont simplement des fichiers textes qui aident votre navigateur à se souvenir de certaines informations concernant des sites Web; les virus, eux, ne sont présents que dans des fichiers exécutables, comme des utilitaires d’installation, des documents, de la musique, des photos et des programmes. Toutefois, les témoins peuvent parfois enregistrer vos réglages personnels pour un site Web ou même un endroit que vous avez saisi dans un champ.

 

La meilleure chose à faire est de désactiver l’utilisation des témoins dans les réglages de votre navigateur Web


Apprenez-en davantage sur les fraudes et les escroqueries

Consultez tous les conseils en matière de cybersécurité

Apprenez-en davantage sur la cybersécurité


Comments     Permalink     Add Comment

Semaine éducation médias
by FCNB-Fr on 

Semaine éducation médias

 

Novembre est le mois de la culture financière, mais la semaine du 5 au 9 novembre est la Semaine éducation médias.

 

En effet, la Semaine éducation médias est un événement annuel qui se déroule en novembre. Présenté en partenariat avec HabiloMédias et la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), cet événement met pleins feux sur l’importance de l’éducation aux médias et des habiletés numériques en tant qu’éléments essentiels dans l’éducation des jeunes.

 

Ces deux organisations travaillent avec des écoles, des bibliothèques et des associations et des organisations éducatives au Canada qui souhaitent donner une impulsion pour amener les Canadiens à voir l’éducation aux médias comme une approche importante et novatrice pour former des jeunes qui sont réfléchis, engagés et informés.

 

Elles ont de nombreuses ressources pour les enseignants et les familles qui souhaitent éduquer les jeunes sur les médias.

 

Pour en savoir davantage et pour découvrir ces excellentes ressources, consultez leur site Web : https://www.medialiteracyweek.ca/fr/.

 

Pour en savoir plus sur l’éducation aux médias, cliquez ici.

 

Apprenez-en davantage sur les fraudes et les escroqueries

Consultez tous les conseils en matière de cybersécurité

Apprenez-en davantage sur la cybersécurité


Comments     Permalink     Add Comment

Cauchemars de cybersécurité pour l’Halloween
by FCNB-Fr on 

Cauchemars de cybersécurité pour l’Halloween

 

L’Halloween est généralement associée à la sculpture de citrouilles, aux films d’horreur, aux histoires de fantômes qui font peur, à des déguisements affreux et, évidemment, à des quantités faramineuses de bonbons payés au prix fort.

 

Dans l’esprit de cette fête, nous espérons que les conseils ci-dessous feront d’Internet un endroit un peu moins épeurant.

 

Émissions de télévision spéciales hantées


Lors de l’Halloween, des films d’horreur qui vous feront faire des cauchemars pendant des semaines sont présentés en abondance à la télévision. Et si votre télévision se retournait contre vous et vous prenait en otage? Il existe de très nombreuses applications qu’il est possible de télécharger pour les télévisions intelligentes. Assurez-vous de toujours télécharger vos applications auprès d’une source de confiance, car les applications peuvent être une voie d’entrée facile pour des personnes mal intentionnées.

 

Si cela est possible, activez l’option de vérification des applications dans vos réglages. Une autre mesure de protection à votre disposition consiste à vous assurer que le cryptage est activé dans votre routeur sans fil. Apprenez à le faire ici.

 

Je sais ce que tu as fait la nuit dernière


Quelqu’un pourrait être en train de vous regarder avec votre webcaméra sans que vous le sachiez. Pour en apprendre davantage sur les mesures à prendre pour vous protéger, lisez notre conseil de la semaine intitulé Oui, les webcaméras peuvent vous épier. 

 

Le cauchemar du pirate informatique crocheteur


Nous aimons tous les nouvelles technologies. Toutefois, il faut se méfier des technologies qui peuvent vous rendre vulnérable. Des chercheurs ont découvert que les appareils Bluetooth, y compris les systèmes sans clé, pourraient laisser votre porte grande ouverte pour les pirates informatiques. Littéralement.

 

Si une serrure intelligente est indispensable pour votre maison, assurez-vous d’activer l’authentification à deux facteurs et de choisir un mot de passe difficile à découvrir.


Lorsqu’un étranger appelle

 

Les technologies peuvent vraiment faire peur. Nous utilisons des téléphones intelligents qui peuvent suivre tous les mouvements que nous faisons. Imaginez si votre téléphone cellulaire, grâce auquel vous accédez à vos comptes de médias sociaux, aux services bancaires en ligne de votre banque et à des sites de magasinage en ligne, se retrouvait entre les mains d’une personne mal intentionnée… Épeurant, n’est-ce pas! Évitez le pire en activant l’authentification à deux facteurs pour vos comptes et en verrouillant votre téléphone.

 

Joyeuse Halloween!

 

Apprenez-en davantage sur les fraudes et les escroqueries

Consultez tous les conseils en matière de cybersécurité

Apprenez-en davantage sur la cybersécurité




Comments     Permalink     Add Comment

Publicités bloquées?
by FCNB-Fr on 

Publicités bloquées?

 

Si vous utilisez le navigateur Web Google Chrome, Adblock est un addiciel essentiel que vous devriez télécharger. Gratuit, Adblock permet de bloquer les publicités qui apparaissent sous la forme de vidéos, sur des sites Web et dans des fenêtres contextuelles.

 

Ce bloqueur de publicités peut vous aider à vous protéger contre de possibles arnaqueurs et à vous prémunir contre les fraudes, car les fenêtres contextuelles et les publicités sur les sites Web figurent parmi les manœuvres les plus couramment utilisées par les arnaqueurs pour promouvoir leurs produits. Advenant le cas où une publicité n’a pas été bloquée, il faut tout simplement cliquer sur l’icône d’Adblock dans le coin droit supérieur de votre navigateur et la sélectionner.

 

Adblock bloquera dorénavant cette publicité et vous aidera à ne voir que ce que vous voulez voir. La prévention est l’une des meilleures façons de se protéger.

 

Apprenez-en davantage sur les fraudes et les escroqueries

Consultez tous les conseils en matière de cybersécurité

Apprenez-en davantage sur la cybersécurité


Comments     Permalink     Add Comment

Comment améliorer la cybersécurité des petites entreprises
by FCNB-Fr on 

Comment améliorer la cybersécurité des petites entreprises


Bonne Semaine de la PME! Dans un monde de plus en plus branché, automatisé et axé sur les données, les entreprises se doivent de faire preuve d’une plus grande vigilance en matière de cybersécurité.

Saviez-vous que 23 % des organisations canadiennes sondées qui ont été visées par une cyberattaque ont affirmé avoir été victimes d’une extorsion à la suite de cette attaque? De plus, 31 % des organisations canadiennes sondées ont déclaré une perte estimée de 1 000 à 50 000 dollars américains en raison de cyberattaques, et 5 % d’entre elles ont déclaré des pertes estimées entre 5 et 100 millions de dollars.

Suivez les cinq conseils suivants pour mieux protéger votre entreprise contre les cyberattaques.

  1. Formez vos employés : vos employés devraient constituer votre première ligne de défense en participant à la mise en œuvre du plan de sécurité de votre petite entreprise. Une politique en matière de cybersécurité constitue une excellente manière de mettre en place des règles pour vous assurer que vos employés ont des mots de passe difficiles à découvrir et des protocoles à suivre en cas de brèche de sécurité. Une autre excellente manière de former vos employés est de recourir aux services d’une entreprise spécialisée en formation sur la cybersécurité.
  2. Maintenez vos ordinateurs et vos appareils à jour : effectuez toujours les mises à jour de vos ordinateurs, y compris les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et les appareils mobiles.
  3. Faites une sauvegarde informatique de votre travail : tous les renseignements importants concernant votre entreprise devraient être sauvegardés. Vous devriez conserver une copie de sauvegarde de ces renseignements quelque part advenant le cas où ils sont volés ou perdus.
  4. Restreignez l’accès : les personnes non autorisées ne devraient pas avoir accès aux ordinateurs ni aux comptes de votre entreprise. Même une personne bien connue et de confiance ne devrait pas être autorisée à accéder à vos ordinateurs et à vos renseignements. Assurez-vous que vos employés ne communiquent pas de renseignements à vos clients. Lorsque cela est possible, mettez en place des ouvertures de session individuelles pour chaque employé.
  5. Sécurisez votre réseau Wi-Fi : le réseau Wi-Fi de votre entreprise peut être un moyen d’accéder facilement à des données. Assurez-vous de sécuriser votre réseau Wi-Fi de sorte que seuls vos employés peuvent y accéder. Si cela est possible, mettez en place un réseau Wi-Fi distinct pour les invités. Assurez-vous que vos employés connaissent les principes de la sécurité Wi-Fi à appliquer lorsqu’ils sont en déplacement dans l’exercice de leurs fonctions.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser :



Comments     Permalink     Add Comment

Utiliser des services bancaires en ligne en toute sécurité
by FCNB-Fr on 


Utiliser des services bancaires en ligne en toute sécurité


Les services bancaires en ligne constituent une excellente façon de payer ses factures et de consulter rapidement et facilement l’état de ses finances. Cependant, ils peuvent également être utilisés par des cybercriminels qui tentent de voler vos renseignements personnels.

Voici quelques exemples de manœuvres qui peuvent être utilisées par des cybercriminels pour parvenir à leurs fins.

  • Hameçonnage : des cybercriminels utilisent des courriels frauduleux qui semblent provenir de votre banque ou de votre institution financière pour vous demander de répondre en fournissant des renseignements personnels.
  • Logiciel malveillant, ou maliciel : un programme ou un fichier dangereux pour votre ordinateur qui peut prendre la forme d’un virus informatique, d’un pourriel ou d’un logiciel espion, entre autres. Les cybercriminels utilisent les logiciels malveillants pour accéder à votre ordinateur et voler des renseignements sur votre compte bancaire en enregistrant les touches que vous avez frappées sur votre clavier ou en s’appropriant votre compte et en transférant des fonds à votre insu.
  • Dévoiement : ces attaques lancées par des cybercriminels consistent à vous rediriger, lorsque vous accédez à un site Web légitime, vers un faux site Web (cette manœuvre s’appelle aussi mystification), site qui semble pourtant être légitime. Ce faux site ressemblera beaucoup au site Web de votre institution bancaire, mais il comportera des champs de plus, notamment pour saisir le nom de jeune fille de votre mère ou votre NAS. Vous pensez que ces renseignements seront transmis à votre banque, mais ils seront en réalité transmis directement à des cybercriminels.

Surveillez de près les transactions effectuées dans vos comptes financiers. Il sera ainsi plus facile de prendre connaissance d’une anormalité. Pour obtenir d’autres conseils sur l’utilisation des services bancaires en ligne en toute sécurité, cliquez ici.

Les sujets suivants pourraient également vous intéresser :


Comments     Permalink     Add Comment

Les signes d’infection par un maliciel
by FCNB-Fr on 


Les signes d’infection par un maliciel

 

Votre ordinateur vous semble lent? Des programmes peinent à démarrer? Votre ordinateur pourrait être infecté par un maliciel. Ces logiciels malveillants ralentissent votre système d’exploitation, vos logiciels, ou votre connexion Internet.

 

Si ces problèmes surviennent pendant l’utilisation de programmes qui ne sont pas particulièrement énergivores, vérifiez s’il y a d’autres causes possibles. Il se peut que le ventilateur dans votre ordinateur soit tout simplement poussiéreux ou défectueux.

 

Apprenez-en davantage sur les fraudes et les escroqueries

Consultez tous les conseils en matière de cybersécurité

Apprenez-en davantage sur la cybersécurité



Comments     Permalink     Add Comment

Je ne suis pas un robot
by FCNB-Fr on 

Je ne suis pas un robot

 

Lorsque vous étiez en ligne, vous est-il déjà arrivé de voir une boîte à cocher avec la mention « Je ne suis pas un robot »? Vous êtes-vous déjà demandé ce que c’était?

 

C’est une forme de test de Turing permettant de différencier de manière automatisée un utilisateur humain d’un ordinateur, mieux connue sous l’acronyme anglais CAPTCHA (Completely Automated Public Turing Test to Tell Computers and Humans Apart). Ce sont les images distordues qui apparaissent à l’écran et qui contiennent des lettres et des chiffres que l’utilisateur doit saisir avant d’envoyer un courriel, de publier un commentaire ou de faire un achat en ligne.

 

Ce test a été inventé en 2000 par Luis von Ahn et son équipe à la Carnegei Mellon University. L’objectif des images distordues était de mettre fin aux pourriels et autres communications électroniques indésirables, comme un trafiqueur de billets qui aurait une appli lui permettant d’acheter tous les billets de concert en une fraction de seconde.

 

Le CAPTCHA part du principe qu’il est plus difficile pour les ordinateurs de déchiffrer les images distordues alors que c’est relativement facile pour les internautes.

 

Après en avoir fait l’acquisition de cet outil en septembre 2009, Google a ensuite numérisé les archives de New York Times et toute la bibliothèque de Google à l’aide d’un logiciel de reconnaissance optique de caractères (OCR).

 

Les mots que l’ordinateur n’arrivait pas à déchiffrer ont été versés dans une base de données. Ces mots, surnommés reCATCHA, ont remplacé les images distordues.

 

Le slogan de l’initiative reCAPTCHA était « Mettons fin aux pourriels, lisons des livres ». À un moment donné, plus de 100 millions de reCAPTCHA étaient lus chaque jour, soit l’équivalent de 2,5 millions de livres par année.


Le système posait toutefois problème pour les internautes ayant une déficience visuelle ou auditive, ou les internautes dyslexiques. Certains sites Web étaient également capables de déchiffrer les reCAPTCHA pour les internautes.

  

Abolition des reCAPTCHA

 

Face à ce problème, Google se mit à chercher

une solution de remplacement, pour arriver à l’option « Je ne suis pas un robot ». Aujourd’hui, lorsque vous cliquez sur cette option, Google reçoit un appel au protocole HTTP et tout un complément de renseignements utiles, comme votre adresse IP, le mouvement de votre souris, votre pays, l’intervalle entre les recherches effectués avec un navigateur, et certaines autres variables secrètes. 

 

Les renseignements sont ensuite traités par Google à l’aide d’un logiciel d’analyse des risques doté d’une capacité d’apprentissage artificiel. La plupart du temps, le logiciel peut distinguer un robot d’un être humain. Dans un petit nombre de cas, les résultats sont ambigus et l’internaute doit se soumettre à un second test. Ce test consiste habituellement en une image reCAPTCHA où l’internaute doit cliquer sur toutes les images montrant la devanture d’un magasin. Si après ce test le logiciel a établi qu’il s’agissait d’un internaute humain, le moteur de recherche Google conservera probablement les coordonnées de cet internaute en mémoire et celui-ci n’aura plus jamais à se soumettre à un second test.

  

Apprenez-en davantage sur les fraudes et les escroqueries

Consultez tous les conseils en matière de cybersécurité

Apprenez-en davantage sur la cybersécurité



Comments     Permalink     Add Comment

Aide-mémoire pour un ordinateur en ordre!
by FCNB-Fr on 

Aide-mémoire pour un ordinateur en ordre!

 

L’entretien de votre ordinateur est tout aussi important que celui de votre voiture.

 

Voici des signes que votre ordinateur a besoin d’entretien :

 

  • Il démarre lentement
  • Le téléchargement des pages Web est long
  • Il réagit lentement

 

Cela peut aussi être des signes d’infection par un virus ou un maliciel. Vous devriez effectuer un examen mensuel de votre ordinateur.

 

En suivant les étapes décrites ci-après, votre ordinateur continuera de fonctionner comme au premier jour. Cet entretien vous permettra aussi de résoudre les problèmes occasionnés par des actes de piratage, le cas échéant.

 

  1. Faites une copie de sauvegarde de vos données.
  2. Nettoyez votre disque dur.
  3. Faites une mise à jour de votre système d’exploitation.
  4. Supprimez les fichiers qui ne servent plus et organisez les fichiers restants.
  5. Désinstallez les programmes qui ne servent plus ou qui sont obsolètes.
  6. Faites la mise à jour de vos programmes anti-virus et anti-maliciels, puis exécutez un scan.
  7. Protégez votre ordinateur contre la poussière et maintenez les fils et cordons de votre ordinateur propres et organisés.

 

Apprenez-en davantage sur les fraudes et les escroqueries

Consultez tous les conseils en matière de cybersécurité

Apprenez-en davantage sur la cybersécurité


Comments     Permalink     Add Comment

La vérité sur la cybersécurité
by FCNB-Fr on 

La vérité sur la cybersécurité

 

Mythe : Seuls mon ordinateur ou mon portable peuvent être attaqués par des virus et autres maliciels.

Réalité : Ils peuvent aussi s’attaquer à votre téléphone intelligent, à votre tablette ou tout autre appareil mobile.

 

Mythe : L’information publiée sur mes réseaux sociaux est à l’abri des pirates informatiques.

Réalité : Plusieurs réseaux sociaux bien connus ont été la cible de pirates. En fait, les réseaux sociaux sont la cible de prédilection des fraudeurs. Leurs outils préférés sont les fausses cartes-cadeaux, les annonces prétendument appuyées par des vedettes, et les faux sondages.

 

Mythe : Le logiciel antivirus fourni gratuitement avec mon ordinateur est suffisamment puissant pour protéger mon information.

Réalité : Les logiciels rançonneurs sont de plus en plus courants. À l’aide de ce type de maliciel, les cybercriminels bloquent l’accès aux comptes de leurs victimes jusqu’à celles-ci versent une rançon pour les débloquer. Ce type de maliciel requiert un niveau de protection beaucoup plus élevé que celui offert par un antivirus de base.


Apprenez-en davantage sur les fraudes et les escroqueries

Consultez tous les conseils en matière de cybersécurité

Apprenez-en davantage sur la cybersécurité



Comments     Permalink     Add Comment

 
RSS Feed

2015 © Commission des services financiers et des services aux consommateurs